Forme 8 – Realia

Le museau en l’air, centré environ aux deux tiers par un nœud, il a aussi son « rythme », un certain angle. (Ou un angle certain.) Et une « nageoire » au sommet du triangle inversé qu’il fait en le voulant. Évidemment, il faut que ce soit très étudié : anticiper l’après-coup par les vaisseaux actifs. La suspension de l’ΙΧΘΥΣ (Ichtus) est d’emblée méditée, qui n’est pas dans le faire, mais sa réception. Donc en bas, entre le nœud et la « queue », à l’arrière, qui est à droite. À cet emplacement, l’axe étant creux, la lumière est expulsée qui le traverse et c’est le duramen. Il va dès lors vers la gauche, ce bois, en remontant, ce qui freine et stabilise la dynamique de l’ensemble. Aubier mieux doux, enveloppe, il pointe ici, de ce côté, juste un nez volontaire ; ainsi apparaît-il dans une attitude revêche et quelque peu fière et ne semble pas pris, au contraire on le perçoit rebelle à se laisser attraper… Ainsi peut-on en dire, à dessein d’expliquer : ‘That one is swinging but it came off of the fishing rod!’ Et cependant, je l’ai « pêchée » (enfin, il semblerait), puisqu’elle est, cette forme, en place et parfaitement encadrée dans la bourriche d’une carte mère ! Il y a le bois, peut-être un mulet (plus probablement un requin), à la cimaise accroché. Il ne veut pas, l’ignore et se meut, madré. Puis la carte mère, en biais, lui donne un rythme. En fait, la carte aux couleurs d’un fond marin est magnifique et les détails sont somptueux et le bois a l’air doux, cependant qu’il montre une physionomie des plus expressive : observateur se sachant regardé, il est simple extérieurement et tout à la fois apparaît composé. Lorsque la matière est « pauvre » (en réalité tout fonctionne, des fils de cuivre au socle de bois de tilleul où elle est suspendue), le détail est nécessairement déterminant. C’est donc un réglage important, car délicat d’autant plus qu’il a fallu le réaliser seul. Pour compenser visuellement son mouvement vers le haut, il y a plus de surface de carte mère qui le surplombe. En conséquence, il est au centre si l’on met visuellement en œuvre une impulsion cinétique. En même temps, cela le place un peu dans la profondeur. Normal, il se planque, est malin. Allègrement finaud, ce n’en est pas un qui est né de la veille. Il regarde celui qui le voit. Vu le morceau, ce n’est pas un alevin. D’ailleurs, la carte mère oblique est un peu météorologique : elle appuie son tempérament en le relevant et mime une mer tourmentée, comme le ferait aussi l’écho du bond qu’il amorce, en générant une vague écumeuse au niveau du connecteur. Emporté par la nappe d’un discours superflu, j’écris « une mer », mais c’est peut-être un fleuve, ou un lac. Assurément un liquide intérieur, un mouvement de l’appareil psychique.

 

Realia 1.4 Realia 2.4 Realia 3.4 Realia 4.4Jpeg Jpeg Jpeg Jpeg Jpeg Jpeg Jpeg Jpeg Jpeg Jpeg


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *