Forme 21 – La Vague et le futur

Au-dessus du mouvement thoracique extériorisant sa batterie, dès l’ère du biface était laissée pour enveloppe humaine une exuvie. À marée haute, empruntait-elle à la morphologie de l’œuf qu’aujourd’hui c’est égal : perpétuant les valeurs littorales et millénaires d’écriture de l’estran, la vague et le futur d’embruns surferont sur la mutation génétique tératogène. Aux commandes de son vaisseau, l’embryon-pilote est d’ores et déjà hybridé au terminal où quelques algorithmes dématérialisent les images conventionnelles d’un tableau de bord pourvoyeur d’oxygène.

IMG_51-01 IMG_51-03 IMG_51-05 IMG_51-07 IMG_51-09 IMG_51-11 IMG_51-13 IMG_51-15 IMG_51-17 IMG_52-01 IMG_52-03 IMG_52-05 IMG_52-07 IMG_52-09 IMG_52-11 IMG_52-13 IMG_52-15 IMG_52-19 IMG_53-01 IMG_53-03 IMG_53-05 IMG_53-07 IMG_53-09 IMG_53-11 IMG_53-13 IMG_55-01 IMG_55-03 IMG_55-05 IMG_55-06 IMG_56-01 IMG_56-02 IMG_56-03 IMG_56-04 IMG_56-05


Une réflexion sur « Forme 21 – La Vague et le futur »

  1. Réalisation d’une sculpture monumentale.

    En s’inspirant de La Porte de l’Enfer de Rodin, c’est-à-dire au moyen d’un procédé traditionnel et par l’emploi d’un matériau qui l’est tout autant, Pascal propose la mise en œuvre d’une sculpture monumentale, en bronze, dont les mesures seront (L. l. H. en cm) : 243,2 x 124 x 287,2.

    Pour contacter le Collectif, l’artiste intéressé et le sponsor désireux de plus amples renseignements sont invités à se rendre sur la page au-delà des Sylves intitulée « Sentier », à l’entrée « Contacts ».

     

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *